Les cinq roses de Jennifer

Texte majeur de la nouvelle dramaturgie italienne, le chef-d’œuvre d’Annibale Ruccello raconte une journée dans la vie de Jennifer

Dossier

Cliquez sur l'icône pour avoir accès au dossier de présentation du spectacle

"ce désert qu'est devenue mon existence"

Les cinq roses de Jennifer est un spectacle qui aborde avec subtilité et humour la question de la solitude. Jennifer n’est pas seule dans cette atroce solitude. Toute l’humanité qui l’entoure évoque la même tragédie comique. Monsieur Antonetti attend depuis trois mois de parler avec sa Luana. Anna attend depuis trois mois une réponse à son annonce sur le journal. Trois mois, le chiffre d’une impossibilité à laquelle ces créatures émouvantes ne se résignent pas :

« Il fait nuit./ Il est 3 heures 25 et je me sens seule./ Obscur enfer./ Nous sommes seulement des êtres solitaires/ que quelqu’un/ sarcastiquement/ appelle personne. Fin ». Ce sont les vers du poème de Sonia, un travesti qui appelle l’émission de Radio Coeur Libre, disant avoir finalement compris « ce que c’est vraiment l’existence ». Une existence qui est un abîme comique de solitude. Une tragédie qui devient encore plus évidente et bouleversante sur des corps à la limite de l’acceptabilité.

Texte / Annibale Ruccello

Traduction française / Elisa Falconi

Mise en scène / Gustavo Araùjo

Décors / Claude Pierson

Costumes / Agathe Helbo

Lumières / Julien Torzec

Collaboration Chorégraphique / Ivana Dimitrova

Enregistrement / Jérémie Bernard

Voix / Amélie Manet, Elisa Falconi, Emilie Grière, Jérôme Rodriguez

Avec / Gustavo Araùjo et Tchavdar Pentchev

Production / Cie Mélodrames

 

Avec le soutien de la Meyer and Norma Ragir Fondation