Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/28/d361540807/htdocs/site-fr/wp-content/themes/Divi/functions.php on line 5806

La Compagnie – histoire et parti pris

Nous avons créé notre compagnie en 2009 et l’avons appelée « Mélodrames ». Un nom que nous avions choisi en lien à nos premières créations, des spectacles pour adultes. Mais depuis 2015, nous créons des spectacles pour le jeune public. Nous avons donc décidé de nommer notre section jeunesse « Petit-Mélo » pour différencier nos créations. Il faut dire aussi que « Mélodrames » associé au terme « jeune public »…ça sonnait bizarrement.

Parallèlement aux créations de nos premiers spectacles, nous avons commencé à mener des actions culturelles au sein des écoles, des collèges, des IME et de structures accueillant des adultes handicapés. Nous avons donc commencé à faire du théâtre avec un public qui côtoyait rarement cet art. Entretemps, nous sommes aussi devenus parents.

Ces expériences très riches nous ont donné envie de nous tourner vers la création jeune public. Pour plusieurs raisons. Premièrement, on découvrait grâce à nos élèves et nos enfants, un univers fait de peurs et de rêves, d’angoisses et d’espoirs, de fragilité et de force qu’on a tous déjà vécu et qu’on a plus au moins oublié, dépassé ou bien étouffé. Être en contact avec les enfants, travailler avec eux, nous enseigne beaucoup sur l’être humain, son fonctionnement, son rapport aux autres. Deuxièmement, outre le fait d’apprendre beaucoup, nous prenions un grand plaisir à créer et jouer avec eux. Et finalement, nous avons compris que pour faire un théâtre vraiment populaire, il fallait s’adresser aux enfants.

C’est ainsi que naît notre premier projet pour l’enfance, À Tes Souhaits, de Fabio Marra. Fabio a écrit le texte à partir d’un thème bien précis que nous voulions explorer : la peur de grandir. C’était notre premier spectacle jeune public, cependant, nous étions tout de suite tombés d’accord sur un point : qu’écrire et mettre un scène un spectacle jeune public ne signifiait pas infantiliser le théâtre ; bien au contraire, c’était juste la perspective de départ qui changeait. En effet, dans notre processus de création, le point de départ est toujours le même : l’enfant et son ressenti par rapport à une problématique qui le touche tout particulièrement. Ensuite, nous analysons l’attitude des adultes, souvent trop occupés par leur vie de « grandes personnes » et qui malgré leur amour et leur bienveillance, finissent par déstabiliser les enfants sans s’en apercevoir.
Nous avons donc écrit, mis en scène et joué A tes souhaits en nous adressant à la fois aux enfants et à « leurs adultes », et nous avons pu constater au cours de ces représentations que tout le monde y trouvait son compte.

Notre deuxième projet, Poule Mouillée, de Gustavo Araújo, créé en 2019, raconte l’histoire d’un garçon de huit ans qui se fait embêter à l’école à cause d’une publicité dans laquelle il a tourné habillé en poulet ; grâce à sa fantaisie, ses passions et enfin l’écoute de sa mère, il trouvera le moyen d’affronter ses peurs. Ce spectacle nous a permis de rencontrer beaucoup de « poules mouillées » de tout âge qui, en nous faisant part de leur catharsis et de leur soutien, nous incitent à poursuivre notre travail pour la jeunesse.

La compagnie en quelques dates

2008 – Rouge ! De Camilo Pellegrini, premier spectacle de la compagnie, est créé à Montreuil.
2009 – La Compagnie Mélodrames est officiellement créée à Paris.
2011 – Début du partenariat avec le Collège Honoré de Balzac autour des ateliers de pratique théâtrale avec des élèves de quatrième.
2012/13 – Actions culturelles dans des écoles élémentaires en partenariat avec la Mairie de Paris.
2013 – Abelardo, de Oswald d’Andrade est créé à Paris.
2015 – La compagnie crée Les Cinq Roses de Jennifer, d’Annibale Ruccello, à Ivry-sur-Seine.
2016 – Création d’À Tes Souhaits, de Fabio Marra, à Paris.
2018 – Ateliers de pratique théâtrale avec des lycéens autistes. En partenariat avec l’IME du Lycée Honorée de Balzac à Paris.
2019 – Création de Poule Mouillée, de Gustavo Araújo. Le spectacle aborde le thème du harcèlement scolaire.